jeudi 27 avril 2017

Plein feux sur les vignes dans le Champigny. 2017 037

Un épisode particulièrement froid oblige les viticulteurs du Champigny à protéger leurs vignes. 



Les gelées printanières sont redoutables, elles interviennent généralement lorsque  la vigne a repris son cycle végétatif.


La tradition populaire nous apprend que ces épisodes de froid peuvent intervenir jusqu'aux saints de glace soit autour du 11, 12 et 13 mai ! Ces Saints sont respectivement : Saint Mammert 11 mai, Saint Pancrace 12 mai et Saint Servais 13 mai. Les gelées printanières se manifestent sous la forme de gelées blanches, il s'agit d'un dépôt de glace se mettant en place durant un rayonnement nocturne. Similaire à la rosée ce phénomène ne prend naissance qu'à des températures basses à partir de 2 degrés en dessous de zéro. Zones humides et bas de coteaux sont directement impactés par le phénomène.
Un autre phénomène météorologique appelé gelées noires cause lui des dégâts beaucoup plus importants. Un air sec et très froid inférieur à moins de 10 degrés parcourt les vignobles et détruit la jeune végétation.
Ces gelées ne mettent pas en péril la souche, mais provoquent la mort des bourgeons et de la jeune végétation. Les récoltes sont donc fortement compromises.
Pour pallier aux dégâts, les vignerons recourent à un arsenal comprenant : des chaufferettes au fuel, des bougies de paraffine, le brûlage de bottes de foin, le brassage de l'air à l'aide d'hélices, l'emploi d'hélicoptères (pas moins) l'aspersion d'eau. Chacune de ces méthodes a un coût financier et parfois environnemental très élevé.



















 

mardi 25 avril 2017

Découvrir Montreuil Bellay en Maine-et-Loire. 2017 035.

Montreuil-Bellay est une petit citée de caractère où les vieilles pierres vous raviront.

 

 

Voici un texte extrait du site de l'Office du Tourisme de Saumur.

 


Au pied du donjon, sur les bords du Thouet, se développe le premier noyau urbain. L’église Saint-Pierre est fondée ainsi qu’un prieuré confié aux moines de l’abbaye Saint-Nicolas d’Angers. Aujourd’hui les ruines du chœur de la première église paroissiale conservent un groupe de chapiteaux du milieu du XIIème siècle. D’une grande diversité, ces sculptures romanes sont à rapprocher de celles de Notre-Dame de Cunault. Le prieuré accolé au flanc sud est rebâti au XVIIIème siècle : cloître et logis des Nobis s’animent désormais d’expositions temporaires. Au début du XIIIème siècle, les vicomtes de Melun, nouveaux seigneurs de Montreuil-Bellay et proches du pouvoir royal, initient de vastes remparts et construisent une imposante forteresse. L’Anjou rattachée au domaine royal se dote d’une ligne défensive en direction du Poitou toujours dans le giron anglais. Ces fortifications du XIIIème siècle sont encore bien visibles autour du château et dans les parties basses de l’enceinte urbaine. Entre 1415 et 1485 s’échelonnent plusieurs chantiers ; l’enceinte urbaine est reprise, des portes fortifiées spectaculaires filtrent les entrées dans la ville, l’hôpital Saint-Jean est édifié, la grange aux dîmes aménagée et de beaux manoirs à tourelles accueillent le personnel de justice et administratif d’une cité affirmée. Les seigneurs d’Harcourt vont également porter leur attention sur leur résidence : Châtelet, château vieux, château neuf, oratoire peint, chapelle castrale devenue collégiale… le XVème siècle est sans conteste le Siècle d’Or de Montreuil-Bellay. Montreuil-Bellay est un centre administratif et commercial jusqu’au XVIIIème siècle. L’essentiel du négoce se fait par le Thouet où les denrées venues d’Aquitaine et des Charentes rejoignent la Loire. Tout autour de la ville une importante production céréalière prédomine qualifiant le Montreuillais de « Grenier de l’Anjou » et ce depuis le Moyen-âge. Au lendemain de la Révolution, Saumur est déclarée sous-préfecture et Montreuil-Bellay aura une influence administrative moindre sur le territoire.
Courte citation extraite du site http://www.ot-saumur.fr

La forteresse telle qu'elle peut être vue.

 

 

L'ancienne église Saint-Pierre.

 




 

  L'ancien prieuré.

 


et ses deux magnifiques Ifs


 

 Une porte d'accès à la ville avec une muraille parée de bossage.

 

 

Un petit extrait du très intéressant article consacré à la pierre à bossage.

Définir ce qu’est le bossage n’est pas aussi facile qu’il n’y parait de prime abord tant il se présente de façon différente. Aussi vais-je vous proposer une définition générique et d’autres déclinant les divers aspects qu’il peut revêtir.
Le bossage est caractérisé quand une pierre de taille utilisée dans un mur présente au moins une face visible dont la partie centrale est proéminente par rapport à ses bords qui taillés à angle droits, forment le plan du mur et ce de façon plus ou moins prononcée et régulière.

Le texte dans son intégralité est visible sur ce LIEN
Le sous-sol de la région a fourni aux bâtisseurs une pierre tendre propice à la gravure. Vous trouverez à  Montreuil-Bellay de beaux témoignages des temps anciens et notamment des gravures datant du 17 siècle. Emouvant !


Pour terminer cette rapide visite je vous invite à consulter ce montage dans lequel j'ai réuni  les images les plus significatives de cette belle ville de Montreuil-Bellay.



Les liens :


Articles concernant le Maine-et-Loire
http://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=maine+et+loire

Articles concernant les graffitis anciens :
http://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=graffitis+anciens

Articles ayant un rapport avec les gravures rupestres :
http://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=gravures+rupestres 

Articles concernant le patrimoine :
http://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=patrimoine




samedi 22 avril 2017

Mon Album 2017 045. Le Tarier pâtre.

Tarier pâtre ou Traquet pâtre  Saxicola rubicola le roi des perchoirs


Cet oiseau aime se montrer, à la différence des autres qui aiment jouer à cache-cache avec l'observateur, notre compère préfère toujours utiliser des perchoirs bien en vue. Vous n'aurez pas de mal à le repérer lorsqu'il lance ses trilles pour capter l'attention de sa femelle ou défendre son territoire. Le couple semble, d'après les "spécialistes", resté uni pour leur brève vie. C'est un oiseau des landes, des parcs à bestiaux, des lisières (d'où son nom). Il lui faut des espaces à la végétation basse où il peut chasser et des ... Perchoirs.

"Qui s'attendrait à voir des oiseaux le long de la grand-route où le soleil ardent amollit le goudron, où se ruent avec fracas les camions et les autos ? Pourtant, sur le fil du téléphone, un petit passereau s’agite et jette l'alarme ; ce n'est pas aux véhicules bruyants qu'il en a, mais au cycliste qui s'est arrêté et qui l'observe en braquant ses jumelles. Ouis trac ... ouis trac-trac ... Crie-t-il en battant nerveusement de la queue, inquiet de cette curiosité intempestive. Une chenille verte à son bec nous fait comprendre qu'une nichée est proche, dissimulée sans doute dans les herbes sèches du fossé ou sous les ronces poussiéreuses du talus ; mais il n'ose pas descendre les nourrir tant qu'un importun le regarde. Cet habitué des routes, c'est le Traquet pâtre " 
Paul Géroudet Les passereaux d'Europe éditions Delachaux et Niestlé.






jeudi 20 avril 2017

Eglise de Parnay 49730 Maine-et-Loire. 2017 034

Une église au bord du gouffre, tel est le titre d'un article paru dans la presse locale.

Le journaliste parlait non seulement de la situation géographique de cet édifice religieux, mais également de l'argent consacré à son sauvetage.
Comme l'indique le texte paru sur la toile cette église située au bord d'un précipice ne doit son salut qu'aux importants travaux de consolidation et soutènements entrepris à grands frais. Il s'en est fallu de peu que l'édifice ne termine sa vie dans les profondeurs des caves situées sous l'édifice et en contrebas là où le cimetière a "sombré" quelques décennies plus tôt. 
L'Eglise de Parnay au bord du vide 
 La Loire et le village de Parnay
Situation de l’Église sur un extrait de carte au 125000 de l'IGN

porche-eglise-de-parnay-maine-et-loire

porche-eglise-de-parnay-maine-et-loire
Le porche avec ses intéressants graffitis. Notamment des perles alignées en forme de calvaire
graffitis-porche-eglise-de-parnay-maine-et-loire

graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Croix  perlées
graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Main gauche. Une des premières représentations figuratives symboliques déjà présentes dans les grottes ornées.
graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Témoignage d'un conscrit incorporé au 3 régiment de Tirailleur Algérien ayant probablement embarqué à Port-de-Bôuc
graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Ex-voto d'une gabare
graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Portrait d'un militaire ?
graffitis-moulin-cavier-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Ex-voto destiné à protéger , un moulin cavier typique de la région
graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
Un portrait avec quatre perles (trous creusés dans le tuffeau)

Texte extrait de l'Atlas des cavités Souterraines :

CETE de l'Ouest LRPC Angers
Région Saumuroise, Atlas des cavités souterraines, Dossier n°43.07.49.109
Parnay
Contexte général Parnay se situe à l'est de la région Saumuroise. La commune est bordée par la Loire au nord. La morphologie des terrains est typique des bords de Loire de la région : le coteau qui longe le fleuve et en arrière, un plateau qui s'étend sur toute la superficie de la commune. C'est principalement le long du coteau que les cavités sont creusées dans le tuffeau. Il s'agit de caves, d'habitats troglodytiques sur plusieurs niveaux et d'anciennes carrières souterraines ayant servies de champignonnières. Elles possèdent des épaisseurs de recouvrement variant entre 10 et 18 m et une extension allant parfois jusqu'à 10 ha, comme pour la carrière située à Sous l’Église




 

Mes articles concernant le Patrimoine

http://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=patrimoine

Mes articles concernant le Maine-et-Loire :

http://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=maine+et+loire


mardi 18 avril 2017

Traces en bord de Loire. 2017 033

Plus que le contact avec les animaux, c'est la découverte de traces et d'indices de leur présence qui m'émeut.

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor
La Loire, un vrai paradis pour celui qui sait fouiner et observer !
Ici 3 mètres carrés de pur bonheur.

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-héron-ragondin-castor

traces-bords-de-loire-castor


traces-bords-de-loire-castor



Plein feux sur les vignes dans le Champigny. 2017 037

Un épisode particulièrement froid oblige les viticulteurs du Champigny à protéger leurs vignes.  Les gelées printanières sont redouta...