16 décembre 2012

Hiver blanc bleu. Note 21012. 24

Forêt de Fontainebleau, aux environs de l'hippodrome de la Solle par une froide matinée.













Hiver blanc bleu. Note 21012. 24

Forêt de Fontainebleau, aux environs de l'hippodrome de la Solle par une froide matinée.











Les trognes, de bien curieux arbres 2012.18

Lorsque nous parlons de Trognes ou d'Arbres Têtards de quoi parlons-nous ?


Les trognes ou arbres têtards sont intimement liés à la présence de l'Homme.


Vue d'artiste de trognes. Source wikipedia

Le centre européen des trognes recense environ une centaine d'appellations différentes pour désigner ces arbres aux allures très étranges.

Bien souvent tourmentés, "torturés" ces arbres sont le résultat d'une taille régulière, ou recépage de leur tronc ou de leurs branches.

Constatant une certaine ressemblance avec la larve d'un batracien, comme le têtard, nos anciens ont trouvé naturel de lui attribuer ce nom  "d'arbre têtard" !



 Cette silhouette si caractéristique est le résultat d'un prélèvement régulier de bois,  en vue  de produire, entre autres :

- du bois de chauffage ;
- du fourrage pour le bétail durant les périodes particulièrement sèches ou en hiver ;
- de la matière première pour les paniers du vannier ;
- du bois pour les charbonniers ;
- des piquets pour les parcs à bestiaux ;
- des manches d'outils ;
- des fagots pour le four du boulanger ;
- des fruits pour la consommation humaine, ou le bétail  ;
- le bornage d'une parcelle forestière ;
- un aspect esthétique particulier ;
- etc.

La trogne coupée en fin de vie donnait :
- du bois de charpente ;
- du bois d' œuvre ;
- du bois aux plaqueurs.


  Le sciage du placage (XVIII) par André-Jacob Roubo.Source wikipedia

La taille peut revêtir différents aspects :
- la taille sommitale, (taille de la cime) ;
- la taille d'émonde, (taille des branches latérales et parfois de la cime) ;
- la taille en chandelier, (taille des branches de façon à ce que l'arbre lui ressemble) ;
- la taille en tête de chat, (taille réservant des boules aux extrémités des branches) ;
- l'élagage (il existe toutes sortes d'élagages).
Les arbres concernés par cette taille régulière appartiennent généralement aux essences suivantes :
Les ormes, les frênes, les chênes, les châtaigniers, les hêtres, les platanes, les saules, les érables champêtres, les peupliers noirs, les marronniers, les mûriers blancs, les  tilleuls ...
Régulièrement taillé, toujours au même niveau, l'arbre produit de nombreux rejets et des bourrelets cicatriciels, qui transforment inévitablement sa silhouette.
Le tronc se creuse, se tourmente, se déforme, les mousses, les fougères, les animaux y trouvent un refuge providentiel.










La disparition des arbres têtards.
Pour des raisons multiples, ces arbres, que nous pourrions qualifier d'arbres reliques, sont en voie de disparition



Les particuliers, les paysans, les jardiniers, d'aujourd'hui n'ont pas de temps à consacrer à la taille des arbres, et s'ils le font c'est bien souvent avec des moyens mécaniques disproportionnés et inadaptés qui blessent et font mourir les arbres à brève échéance.
Tailler un arbre n'est pas à la portée du premier venu !


Bon à savoir : Toute taille d'arbre aussi bien menée soit-elle, est une agression contre le végétal qui ne reste jamais indifférent.
Certaines personnes parlent en termes dithyrambiques des arbres têtards, notamment au sujet de leur longévité apparemment plus importante que pour des sujets non taillés, ce qui reste à démontrer !




Le commerce et le pillage, vident nos campagnes des derniers arbres têtards. C'est incroyable me direz-vous et pourtant !



Article extrait du livret :
Le site de cette association :
http://www.arbre-et-paysage32.com/

La production de placage entretient et conforte ce pillage.




Les raisons conduisant le propriétaire à tailler ses arbres en têtards disparaissent et avec elles les arbres.
Disons le, l'arbre têtard n'intéresse plus grand monde aujourd'hui à part quelques passionnés.

L'histoire des trognes.
L'histoire de la paysannerie française nous apprend que par le passé, seule un très faible pourcentage de paysans est propriétaire de ses terres. Ce sont de très petites exploitations.
Le reste de la population paysanne cultive les terres mises à leur disposition par les nobles, le clergé, les bourgeois ou de riches commerçants.
Ils disposent du revenu des terres et des arbres présents sur ces terres, à l'exception du fût de ces arbres.
Les terres sont mises en fermage ou en métayage.

Le paysan a donc intérêt à prendre soin de l'arbre, pour bénéficier du bois des branches.

Bon à savoir : Le paysan dispose du bois des branches tandis que le fût, d'une plus grande valeur marchande, reste la propriété du bailleur.

Présence des trognes.
Les trognes se rencontrent généralement en plus grande densité dans des régions dépourvues de grandes forêts. Celles-ci sont coupées pour être transformées en pâturages ou mises en culture.
Mais comme nous allons le voir, ce n'est pas la règle !

L'apparition des trognes.
Peut-être est-ce en observant la nature que les Hommes ont eu l'idée de la copier et de favoriser la formation de trognes. Dominique Mansion cite le cas d'une trogne âgée de 3500 ans retrouvée dans le lit d'une rivière anglaise.
Il existes des trognes naturelles, comme celles formées à la suite d'abattages faits par notre ami Castor fiber, le Castor d'Europe, ou d'arbres étêtés par le vent ou la foudre.

Les raisons d'être.
La principale raison d'exister, semble t-il, des arbres têtards,  découle de la volonté de soustraire les feuilles, les jeunes pousses, les rejets et baliveaux de la dent des herbivores !

Une forêt de trognes.
 


L'avantage d'une forêt d'arbres têtards est de pouvoir mener de front, l'élevage du bétail sous ses frondaisons, et la production de bois.
En effet, si l'arbre est coupé au niveau du sol, les rejets, à défaut de protection, sont immanquablement broutés par les animaux.
C'est ce qui a conduit, semble-t-il, certains paysans du sud-ouest, entre autres, à conduire des forêts entières en arbres têtards.




Ces forêts, à mon avis, sont loin de l'état de naturalité de certains massifs forestiers où les arbres ne sont pas taillés.
Les forêts de la région de Sare, par exemple, doivent concilier des points de vues fort différents entre les forestiers qui vendent du bois, et les éleveurs qui vendent de la viande.
Les uns veulent des arbres, tandis que les autres veulent un droit de passage, et de pacage dans la forêt.
Mais ce n'est pas tout, en effet d'autres (ou les mêmes) réclament le droit de ramasser ou de prélever le sol de la forêt et les menues broussailles, technique appelée le soutrage.
Ces intérêts diamétralement opposés ont entraîné, et sont la cause encore aujourd'hui, de conflits entre propriétaires forestiers, et éleveurs.
Ces pratiques entraînent, sans une réglementation draconienne,  la destruction inévitable de la forêt.
Une des solutions retenue afin de concilier les différents intérêts est donc de conduire les arbres de ces forêts en arbres têtards. Ci dessous quelques spécimens trouvés dans les environs.






Cette forêt, à cheval sur la frontière, créée de toute pièce n'est pas entretenue et se meurt doucement, pas de régénération possible, puisque les animaux domestiques vont et viennent en toute liberté dans les sous-bois !
C'est donc à grand renfort de subsides que l'on tente de reboiser en protégeant  les jeunes plants de la dent des herbivores.
Chacun se fera une opinion concernant, ce genre de forêt qui n'a plus grand chose de naturel.

À méditer : La nature peut-elle exister sans l'Homme ?

Quelques trognes près d'ici.

L'ancien calvaire de Moret-sur-Loing 77250 (trognes non entretenues)





 Château de Saint Ange à Villecerf 77250 (Trognes mal entretenues)






Quelques liens intéressants :


Le Pays Basque et le pastoralisme.
http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/26604/RFF_1994_S_102.pdf?sequence=1

Le centre européen des trognes
http://www.maisonbotanique.com/centre-europeen-trognes.php

De l'émonde agricole au chêne péri-urbain
http://www.ecoanthropologie.cnrs.fr/IMG/pdf_Trognes_FrileuxJavelle.pdf

Définition d’émondage.
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mondage

Traditions et paysages les trognes.
http://www.espritdavant.com/DetailElement.aspx?numStructure=79255&numElement=61826

Économie forestière et féodalité dans l’Ouest à la veille de la Révolution.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/abpo_0003-391x_1957_num_64_3_2028

Histoire de la forêt dans les Alpes-maritime.
http://www.cg06.fr/cms/cg06/upload/decouvrir-les-am/fr/files/foret-d-azur.pdf

Arbres et Paysages.
http://www.arbre-et-paysage32.com/

Les trognes vidéo
http://vimeo.com/49538876





Si vous connaissez des trognes intéressantes proches de Fontainebleau !
 N'hésitez pas à m'en faire part.





 À bientôt amis lecteurs, sur le nouveau site de Photonature Fontainebleau.







Michael Orton Photographe. Note 2012. 23

Michael Orton le photographe inventeur de l'effet qui porte son nom.


Son histoire.


I am a husband, father, grandfather and photographer. A camera has been a part of me for a large part of my adult life and has taken Mary and I on a wonderful ride.
In 1992 Orca Book Publishers published our first book “Once Upon an Island” and as luck would have it, the owner of a stock agency found it in a bookstore in Seattle and our stock photography career began. We now license through Getty Images and Age Photostock.
Once Upon an Island contained some of my first painterly impressionistic images, which have since become referred to as “Orton Imagery” by other photographers. (I believe Darwin Wiggett started this reference). In the fall of 2011, Adobe Photoshop Elements 10 was released containing an "Orton Effect" guided action.
Early in my career I had begun working with a dissolve / projector / music presentations, allowing audiences to experience the combination of music and imagery in the theatre setting. Camera Canada and Abottsford Photographic Seminars, Okanagan School of the Arts. University of Victoria, Vancouver Island University Theater were some of the venues.
In 2000, “Photographing Creative Landscapes” was published by Amherst Media. This book presented a look at creativity as it pertains to photography from my own experience. At the heart of my path is what I refer to as the “inner conversation”, the flow of questions and answers that is the source of my responses and actions and the resulting images.
Now in 2011, rather than enter the book publishing market once again, Mary and I have chosen to present instead the unique experience of the presentations of “Earth Symphony” and our latest work, “Freedom”. I am blessed in having a gifted , giving partner who through all the years has given support in so many ways, and now in the design and implementation of this site and the presentations. We have made our home in Nanaimo BC Canada for the last 33 years, with our sons and their families close by.


Son site.



Réaliser un effet Orton.


Marche à suivre sous Photoshop.
1 Photo de départ.
2 Dupliquer deux fois le calque. (deux fois Ctrl J)
Un calque d'arrière-plan + 2 calques identiques
3 Mettre le calque supérieur en mode "superposition"
L'image est surexposée
4 Fusionner le calque supérieur avec celui qui est en dessous.
(un calque d'arrière plan + un calque au-dessus)
5 Dupliquer à nouveau le calque supérieur
(on a le calque d'arrière-plan + deux calques)
6 Appliquer sur le calque supérieur un effet de flou gaussien. Doser pour ne plus percevoir les détails, tout en conservant la forme globale.
7 passer le calque supérieur en mode "produit" et on obtient l'effet souhaité
Définir l'opacité souhaitée avant de fusionner les calques.
L'effet peut-être peaufiné avec des masques de fusion si l'on souhaite conserver certaines zones bien nettes.

 À bientôt amis lecteurs, sur le nouveau site de Photonature Fontainebleau.

Retrouvez également une foule d'articles de Photonature Fontainebleau ICI










Michael Orton Photographe. Note 2012. 23

Michael Orton le photographe inventeur de l'effet qui porte son nom.


Son histoire.


I am a husband, father, grandfather and photographer. A camera has been a part of me for a large part of my adult life and has taken Mary and I on a wonderful ride.
In 1992 Orca Book Publishers published our first book “Once Upon an Island” and as luck would have it, the owner of a stock agency found it in a bookstore in Seattle and our stock photography career began. We now license through Getty Images and Age Photostock.
Once Upon an Island contained some of my first painterly impressionistic images, which have since become referred to as “Orton Imagery” by other photographers. (I believe Darwin Wiggett started this reference). In the fall of 2011, Adobe Photoshop Elements 10 was released containing an "Orton Effect" guided action.
Early in my career I had begun working with a dissolve / projector / music presentations, allowing audiences to experience the combination of music and imagery in the theatre setting. Camera Canada and Abottsford Photographic Seminars, Okanagan School of the Arts. University of Victoria, Vancouver Island University Theater were some of the venues.
In 2000, “Photographing Creative Landscapes” was published by Amherst Media. This book presented a look at creativity as it pertains to photography from my own experience. At the heart of my path is what I refer to as the “inner conversation”, the flow of questions and answers that is the source of my responses and actions and the resulting images.
Now in 2011, rather than enter the book publishing market once again, Mary and I have chosen to present instead the unique experience of the presentations of “Earth Symphony” and our latest work, “Freedom”. I am blessed in having a gifted , giving partner who through all the years has given support in so many ways, and now in the design and implementation of this site and the presentations. We have made our home in Nanaimo BC Canada for the last 33 years, with our sons and their families close by.


Son site.



Réaliser un effet Orton.


Marche à suivre sous Photoshop.
1 Photo de départ.
2 Dupliquer deux fois le calque. (deux fois Ctrl J)
Un calque d'arrière-plan + 2 calques identiques
3 Mettre le calque supérieur en mode "superposition"
L'image est surexposée
4 Fusionner le calque supérieur avec celui qui est en dessous.
(un calque d'arrière plan + un calque au-dessus)
5 Dupliquer à nouveau le calque supérieur
(on a le calque d'arrière-plan + deux calques)
6 Appliquer sur le calque supérieur un effet de flou gaussien. Doser pour ne plus percevoir les détails, tout en conservant la forme globale.
7 passer le calque supérieur en mode "produit" et on obtient l'effet souhaité
Définir l'opacité souhaitée avant de fusionner les calques.
L'effet peut-être peaufiné avec des masques de fusion si l'on souhaite conserver certaines zones bien nettes.

 À bientôt amis lecteurs, sur le nouveau site de Photonature Fontainebleau.

Retrouvez également une foule d'articles de Photonature Fontainebleau ICI